17 décembre 2014

OLYMPUS DIGITAL CAMERApointerApprobation du procès verbal de la séance du 20/11/2014

 

« Compte tenu de l’attitude particulièrement irrespectueuse du maire, lors du conseil précédent, j’avais envisagé, de prime abord, une intervention ‘’musclée’’ pour dénoncer l’absurdité de ce comportement.

Par souci d’apaisement, je n’ai rien déclaré mais voté contre ce PV sur lequel , comme d’habitude, ont été effacés plusieurs parties de mes déclarations, vérités qui auraient pu gêner le maire, ainsi que ses propres réflexions qui, il est vrai, ne l’honorent guère !

Je précise, également, que depuis quelques conseils, mes votes contre ces PV manipulés s’accompagnent d’un refus de signature sur le document officiel : refus qui n’a, certes et malheureusement, pas de conséquence quant à la suite donnée mais qui a le mérite de figurer en bonne et due forme ».

Pour accéder au Compte-Rendu complet du Conseil Municipal du 20 novembre 2014, cliquez ici

votesSeul, je vote contre et refuse, comme la fois précédente, de signer le document concerné.


pointerDécisions du maire


pointerApprobation d’une convention de gestion provisoire pour l’exercice des nouvelles compétences

« Lors du CM du 25 sept, j’avais, faut-il encore le souligner, été le seul élu à exprimer et expliquer ma position quant à la Métropole. Compte tenu de l’absence de débat, compte tenu du manque de précision quant aux compétences futures des collectivités territoriales impliquées dans ce processus et notamment des risques de marginalisation des communes , j’avais alors refusé de voter, càd refusé de participer à un jeu de dupes et de manipulations.

Aujourd’hui, la majorité des communes s’étant montré favorables à la Métropole, je suppose qu’il n’excite plus aucune ambiguïté et donc que tout est clair pour chacun de vous….N’est-ce pas ?

Ceci étant, dans le cadre de la présente délibération que nous demande-t-on ? D’approuver une convention provisoire (pour 1 an) pour l’exercice de nouvelles compétences : compétences nouvelles pour la Métropole mais compétences déjà exercées par les communes membres. Alors, je me pose une question : cette convention étant applicable jusqu’en 2016, qu’adviendra-t-il en 2016 ?

Qu’est-ce qui nous assure que les services et compétences assumés actuellement, dans le cadre communal, par des personnels territoriaux, ne seront pas proposés en Délégation de Service Public ?

Qui décidera ? Les CM seront-ils à nouveau consultés ?

Voilà déjà une nébuleuse qui apparaît. Alors dans ce contexte, il est évident que la loi ne nous permet de voter contre la continuité des services publics mais en ce qui me concerne je m’abstiendrai parce que je n’ai pas envie de voir notre commune exposée à des décisions qu’elle ne peut plus maîtriser. »

votesSans plus de débat de la part des autres groupes….. je m’abstiens.


pointerApprobation d’une convention de création et de gestion services informatiques avec la communauté d’ Agglomération de Montpellier

« Première remarque : pourquoi cette délibération parle-t-elle encore de l’Agglomération alors que la Métropole est effective au 1er janvier 2015 ??

Il est évident que je ne suis pas opposé à la dématérialisation des documents, dématérialisation que nous pourrions déjà mettre en place, notamment, pour les convocations et transmission des documents aux assemblées délibérantes.

Cependant, je me permets d’exprimer quelques doutes quant à la sécurité de l’archivage numérique qui comme vous le savez est le terrain de chasse de quelques cerveaux viciés.

Par ailleurs, sait-on par qui et comment sont et seront gérées ces plateformes numériques ?

Alors évidemment, le projet est séduisant mais il existe, en l’état actuel, trop d’imprécision pour que j’approuve sans réserve cette délibération. »

Pas de réponse étayée sur les questions évoquées, sinon que, parait-il, le système serait géré par les services informatiques de l’Agglo. ; réponse peu crédible donnée par des personnes qui, manifestement, ne connaissent pas la gestion des plateformes informatiques.

votesNéanmoins, favorable à la dématérialisation des documents, je vote pour.


pointerDécision modificative budgétaire

« Lors de la récente commission finances, j’ai eu l’occasion de signaler qu’il est totalement aberrant de constater que cette commission qui doit et devrait être une des instances pivot de la gestion municipale ne soit réunie que très rarement. En effet, en dix mois, seulement 2 commissions ont été réunies et ce avec un OJ tenant sur un timbre poste.

Cette façon de faire est totalement inique sinon à croire qu’à Castries, il n’y a aucune dépense ni aucun mouvement financier.

Les élus que nous sommes et ceux de la commission finances notamment, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, sont en droit d’exercer un suivi et une analyse de la gestion de la commune. Comment peut-elle s’exercer si aucun document ne leur est communiqué ?

Actuellement, tout est tenu masqué et ce n’est pas en nous affirmant la main sur le cœur que les informations peuvent être transmises sur demande que les élus pourront interroger et s’interroger sur ce qu’ils ignorent.

Si l’élaboration du budget est du rôle de la majorité municipale, son suivi et son analyse fonctionnelle sont du rôle de tous les élus : nous avons été désignés pour cela par la population.

Et si, comme me l’a dit l’adjoint aux finances, ce fonctionnement dure depuis plusieurs exercices , alors je réponds à cet adjoint qu’il faut cela change.

Je n’en veux pour preuve que ce qui, dans cette décision modificative, est intitulé « Atténuation sur contribution directe ». Qui avant cette assemblée pouvait dire de quoi il s’agit ?

Eh bien en fait chers collègues, il s’agit d’une pénalité de 69 000€ que la commune doit régler pour ne pas avoir atteint les 25% de logements sociaux. Alors certes, il y a des circonstances atténuantes qui mériteraient débat, mais pourquoi ne pas en avoir informé cette assemblée avant ? Officiellement, il m’a été répondu que la notification officielle avait été reçue en avril 2014.. Or, chose grave, j’avais déjà reçu, en off, cette information dès le début du mois de mars, càd en pleine période électorale, de la part de personnes proches de la majorité municipale mais n’étant pas elles-mêmes élues…. Et je dois avouer que si je n’en parlais pas ici et maintenant, cette information serait passée à la trappe…

Autres exemples de points occultés :

  • où et comment ont été décidé les travaux des nouvelles pistes d’athlétisme alors que le projet initial, annoncé à grand renfort de gesticulation pendant la campagne électorale, était totalement différent ?
  • où et comment a-t-il été décidé d’utiliser, dans le cadre de la soirée dite blanche, les prestations de TVL pour une auto-promotion du maire? Combien cela a-t-il couté et quelle plus- value pour les castriotes?
  • liste non exhaustive…

Alors, aujourd’hui, je le dis clairement, si je revendique pour tous les élus plus de communication et notamment une vision sincère et claire de la gestion municipale, c’est pour contribuer de façon constructive à ce que demande la population. Nous n’avons pas été élus que pour voter des décisions prémâchées mais pour participer au débat et apporter chacun notre vision et nos avis sur ce qui doit être utile à la population. »

Apparemment, la rareté des réunions de la commission finances ne semble pas émouvoir le maire qui, dans sa grande largesse d’esprit, ‘’en remet une couche’’ sur la représentativité des groupes d’opposition au sein des commissions, indiquant que certains maires leur refusent d’y siéger: monsieur le maire de Castries est trop bon !!!!

Les travaux des nouvelles pistes d’athlétisme ? Tout a été fait, parait-il, en totale transparence…Ah, bon !!!! La transparence doit être vraiment transparente pour que nous ne l’ayons pas remarquée !!

Quant au film TVL réalisé lors de la soirée blanche : le maire ne s’en est même pas rendu compte !!! Il est vrai qu’une interview, ridiculement préparée, de 11 à 12 minutes (sur les 15 que dure le reportage : les 3 minutes restantes étant composées de quelques images du château et du discours du maire à la tribune…), face à un journaliste et une caméra, on ne peut pas s’en apercevoir !!! Le maire nous prendrait-il pour des imbéciles ? Là, il ne s’agit pas seulement de mensonges, mais de symptômes fortement inquiétants.

votesJe m’abstiens sur le vote de cette délibération.


pointerFonctionnement comptable avant le vote du budget

Dispositions comptables et techniques qui évitent tout blocage entre deux exercices comptables.

votesJe vote pour.


pointerSubventions aux associations

« Dans le cadre de cette délibération, il est évident que j’approuverai les propositions faites.

Cependant, il est un point sur lequel il faudra se pencher et qui méritera réflexion et débat ; en effet, il convient dans ce contexte, de considérer les besoins réels des associations pour fonctionner et se développer mais également de prendre en compte les mesures qui ont déjà été prises en leur faveur : je veux parler, notamment, des locaux mis à disposition.

Je ne veux pas dire qu’une association peut être avantagée par rapport à une autre mais il faudra, me semble-t-il, établir des critères, à moins qu’ils n’existent déjà , et pour cela il faudrait qu’ils soient connus , donc établir des critères qui permettent de rationaliser l’engagement financier en faveur des associations, et d’avoir une politique juste et cohérente vis à vis du monde associatif. Voilà, il me semble une proposition qui irait dans un bon sens à la fois pour les associations et pour une bonne gestion communale. »

Surprenant… mon intervention semble être partagée par le groupe majoritaire : bonnes résolutions annoncées… Affaire à suivre !

votesJe vote pour.


pointerRéhabilitation et extension de l’école Marcel Pagnol – demande de subventions.

« Comme je l’ai dit pour la délibération n°5, les projets concernant cette extension relève du flou le plus complet.

Y-a-t-il eu plusieurs projets préalables ?

Combien l’étude a-t-elle coûté ?

Comment le maître d’œuvre a-t-il été désigné et sur quel critère ?

Autant de questions pour lesquelles les élus n’ont pas eu d’information.

Enfin, j’ai une question essentielle : le regroupement des groupes scolaires étant acté, quid des locaux de l’école du Chat perché ?« 

Echanges surréalistes.. Alors que mon intervention portait sur la forme, l’adjoint en charge du domaine scolaire, fustige mon intention de vouloir voter contre cette délibération ; où a-t-il entendu cela ? Mystère !!! Manifestement, ce pauvre garçon entend des voix et fait un complexe de persécution !

votesJe vote pour.

Quant à la destination des locaux de l’école du Chat perché, il me fallut poser la question à plusieurs reprises pour obtenir une réponse du maire : les locaux seront rasés pour permettre un parking et une résidence pour personnes âgées.

Cette réponse lui aura permis, cependant, de me reprocher, encore une fois, de ne pas avoir été présent lors de ses interventions publiques où il aurait, parait-il, annoncé ces projets… A croire que ce pauvre homme passe son temps à compter les personnes présentes à chacune de ses apparitions.

Eh bien non, ce personnage est suffisamment exécrable pour que je n’ai vraiment pas envie de le rencontrer en dehors des conseils municipaux et ma conception de la fonction d’élu ne consiste certainement pas à le suivre partout où il prend la parole et à faire tapisserie pour le valoriser !! Je laisse cela à d’autres…L’hypocrisie n’est pas dans mon tempérament et la seule parole officielle est celle des assemblées délibérantes.


pointerPrescription de la révision générale du PLU

Délibération engageant le processus de modification du PLU suite aux lois ALUR et Grenelle II.

votesJe vote pour.

Point litigieux : les documents transmis aux élus étaient incomplets par rapport à ceux qui ont été lus en assemblée : les éléments non communiqués étant des références aux dispositions et textes de loi….


pointerDésignation des représentants de la commune auprès de l’association des amis du château de Castries

« Je n’ai pas l’intention de reprendre les arguments avancés lors de l’AG constitutive de l’association, notamment sur la validité juridique contestable d’un certain nombre de points statutaires, cependant, à priori, je m’interroge sur la façon de renouveler régulièrement une partie du Conseil d’Administration, c’est à dire un tiers des membres dit de la société civile du Conseil d’Administration alors que les représentants élus , eux, seront présents durant toute la durée de leur mandature : c’est à dire 9 sur 17.

Cela veut dire en d’autres termes que ce seront les élus qui mèneront le bal, si j’ose dire, et décideront au sein de cette association.

Je vais vous interpeller, monsieur le maire, sur un point qui vous énerve à chacune de son évocation notamment lorsque l’on sait que cette association c’est substituée à la commission extra-municipale annoncée par le maire avant les élections, et ce sans explication sinon une fin de non-recevoir, nous voyons, très bien, la manipulation en cours.

Remarque subsidiaire : la Métropole reprenant la compétence relative au tourisme, le représentant de l’office de tourisme ne sera qu’un deuxième représentant de la métropole

Dans ces conditions, il n’est pas acceptable de participer à cette mascarade où les castriotes qui sont parait-il les propriétaires de ce château, ces propriétaires pourtant souvent cités dans les statuts de l’association mais totalement exclus de toute prise de décision. »

Bizarre, le maire ne souhaite pas répondre et passe au vote.

votesJe vote contre.

Nota : l’opposition UMP de droite, bien discrète puisque ménagée par le maire, depuis le début de cette mandature, eut l’occasion amère, lors de cette délibération, de constater que la majorité municipale ne lui offrait aucun poste au conseil d’administration de l’association. Il n’est jamais trop tard pour comprendre..


pointerModification du tableau des effectifs

Modification nécessaire suite aux évolutions de carrières de certains agents territoriaux.

votesJe vote pour.


pointerDemande de remise gracieuse pour pénalités de retard

votesJe vote pour


pointerInformations et Questions diverses :

 

« J’ai déjà évoqué, précédemment, le besoin d’information qui s’impose à la fonction d’élu. Dans ce contexte, j’émets un souhait : je souhaiterais qu’une copie du PV de chaque réunion de commission soit transmise à chaque élu de cette assemblée. En effet, il s’agit d’une information utile sinon indispensable pour notre rôle d’élu et par ailleurs, une transmission dématérialisée ne coûte rien . Il suffira, simplement, de modifier et élargir la liste de diffusion. »

Encore une fois, bizarre… le maire est favorable à ma proposition ; il s’engage à réunir, au mois de janvier 2015, une commission pour modifier le règlement intérieur. A suivre…

Mais, nous avons eu, cependant, une précision de sa part, avec la subtilité qui le caractérise, pour signaler que ces PV ne devraient tenir que sur une seule page.. Information peut-être, mais pas trop, ‘’faut pas déconner !’’ comme aurait dit Coluche.

« Nous avons à Castries une radio, ‘’radio Castries’’ qui ne sert pas à grand-chose… . Je propose, dans un souci d’information de la population, d’y faire diffuser l’enregistrement des séances de notre conseil municipal. Ou, si cela n’est pas possible, la diffusion sur le site officiel de la commune. Beaucoup de castriotes, pour une raison ou pour une autre, ne sont pas en mesure d’assister à cette assemblée ; la diffusion de nos délibérations, via cette radio, permettrait à la population de s’intégrer à la vie et la gestion de notre commune. »

Florilège des réponses du maire, données dans un rire forcé et volontairement bruyant : « on va endormir les castriotes – la radio ne sert pas à ça – quand ils vont entendre les conneries, ils vont comprendre…. »

Voilà, le mépris affiché par le maire à l’égard de ses administrés !! A croire, selon lui, que les castriotes ne peuvent ni comprendre ni entendre les débats des Conseils Municipaux.

En fait, ce qui gêne le maire, ce sont les ‘’conneries’’, comme il dit, prononcées par lui-même… Allez, du courage, monsieur le maire, assumez-vous !!!

Quant à la radio qui diffuse de la musique à longueur de journée, nous ne savons toujours pas à quoi elle sert….

« M le maire, vous faite partie de la Commission de suivi du Site de la Décharge de Castries, dont l’une des missions serait d’informer les élus et la population de ses travaux. Nous avons appris par voie de presse (article de la Gazette du 4 décembre2014) que le casier 2 avait été très endommagé par les pluies des 29 septembre et 3 octobre 2014. Les frais de remise en état et de gestion des déchets pendant les travaux sont estimés à 1M€.

Pourtant, lors de la CSS du 16 octobre 2014, soit quinze jours après ces pluies diluviennes, étrangement, rien n’a « filtré » si j’ose m’exprimer ainsi…

Aux dégâts matériels s’ajoute la pollution des eaux souterraines et de surface : la rupture de l’étanchéité provoquée par la remontée soudaine de la nappe sous-jacente, a nécessairement entraîné une fuite des lixiviats (casier 2 en exploitation depuis mai 2014) libérant les polluants. Cet impact sur la qualité des eaux, bizarrement, n’a pas non plus été évoqué.

D’autre part, on peut constater l’enfouissement de déchets dans le casier 1, casier pourtant fermé par Arrêté Préfectoral depuis mai 2014, et un rehaussement de ce casier d’une dizaine de mètres, dépassant ainsi la cote autorisée. Cette gestion de crise ne correspond pas, étonnamment, à ce qu’avait indiqué l’exploitant.

Si les procédés d’étanchéité du casier 1 sont similaires à ceux du casier 2, les risques de pollution des eaux souterraines sont loin d’être négligeables. De nombreuses familles, par des forages, puisent l’eau nécessaire à leur consommation domestique. Afin de prévenir des risques qu’elles encourent, il nous semble nécessaire de mettre en place un dispositif d’analyse des eaux, par un laboratoire indépendant, pour suivre la qualité des eaux dans ce périmètre.

J’attends une réponse, M le maire. »

Etrange mutisme du maire qui se borne à dire que les analyses d’eau sont réalisées régulièrement.

Je croyais que le maire avait, comme il nous l’avait dit, beaucoup agi pour la décharge… mais tout dépend, effectivement, du sens qu’on lui donne..

Je lui ai rappelé, en off, que les conséquences et les risques engendrés par cette pollution étaient de son domaine de responsabilité et pas seulement de celui de l’exploitant.

Récemment, un maire de l’ouest de la France a été condamné pour ses manquements.. faut-il le rappeler ?


A l’occasion des informations diverses, le maire a annoncé, par trois fois, qu’il assisterait le 22 décembre, à la remise de la légion d’honneur au maire de Montpellier, par le 1er ministre.

Lorsque Napoléon avait saisi la vanité humaine en instaurant la pratique du hochet distinctif, il n’avait pas encore anticipé la bêtise des gens de cours prêts à magnifier leur présence béate auprès de l’officiant et de l’épinglé : une décoration de Nöel, peut-être ?

Dans ce contexte, également, l’opposition de droite a, très justement, fait remarquer le retournement de veste du maire qui, après avoir soutenu l’ineffable Jean-Pierre Moure, soutient, aujourd’hui, de façon aussi grotesque qu’appuyée le nouveau maire de Montpellier et président de l’Agglo.

Après le retournement de veste, qu’adviendra-t-il du pantalon ?

Didier Guinot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *