Un bien commun détérioré…

Lettre ouverte à ceux qui ont détérioré un bien commun.

pisteFin mai, enivrés par l’adage bien connu « en mai fais ce qu’il te plait », un groupe de personnes a détérioré la piste de course à pieds nouvellement installée sur le site de Fondespierre.
 
Nul besoin d’être de la P.J ou des services spéciaux de la gendarmerie pour imaginer comment cette détérioration a été effectuée, au vu des traces parallèles et de la largeur de celles-ci laissées sur la piste.   
 
Il n’est hélas pas difficile d’imaginer cette envie soudaine de faire « péter la vitesse » sur ces lignes droites et planes et d’effectuer des dérapages contrôlés dans les fameux quatre angles droits.
 
Et sachant que :  
« Le quad est un engin à 4 roues sans différentiel. Cela signifie qu'il a la fâcheuse tendance à se mettre sur 2 roues quand on tourne. Pour contrer la force centrifuge, il faut faire contrepoids en déplaçant ses fesses le plus bas possible à l'intérieur du virage » (extrait d’un forum de spécialistes de la pratique du Quad).
 
Vous pouvez visualiser le résultat de cette stupide idée.
 
angles_piste
Le résultat est là et bien là, la piste est fragilisée et endommagée sur de nombreuses parties laissant à penser que cela s’amplifiera lors de l’arrivée des pluies de septembre.
dégâts_piste
 
 
Maintenant nous espérons que:
  • la Municipalité a estimé les dégats occasionnés,
  • la Municipalité a déposé plainte pour dégradation de bien public,
  • la gendarmerie ne tardera pas à retrouver les contrevenants,
  • les fautifs réalisent l’étendue de leur bêtise pour ne pas dire plus.

En effet, pour quelques minutes de plaisir personnel, un bien commun, propriété de tous les Castriotes, a été endommagé.  Il est encore temps de se décider à participer à la réparation des dégâts, car peut-être que vos enfants, amis, parents, voire vous-même, utilisez cet équipement lors d’entrainements sportifs..

 
Cette situation nous permet de revenir à l’origine de la création de cet équipement.
 
Depuis le début, nous sommes partisans de son installation sur le site de Fondespierre comme un élément structurant d’un projet valorisant la nature et les pratiques qui s’en rapprochent.
 
Nous avons milité pour faire de cet équipement une piste ouverte, permettant à chaque sportif, qu’il soit licencié ou pas, de pouvoir bénéficier d’un terrain propice à des exercices spécifiques.
 
Nous avons démontré que le coût de cet équipement pouvait être moindre que le projet initialement exposé.
 
Nous pensions que la réalisation et l’installation de cet équipement se déroulerait autrement pour les raisons suivantes :
  • Un large consensus s’était dégagé pour sa réalisation et sa localisation,
  • Il n’existait aucun aspect d’urgence et d'urgence  pour la ville et ses habitants,
  • Certain(e)s élu(e)s de la nouvelle majorité annonçaient la mise en place de processus de démocratie participative,
  • Sa conception pouvait être réfléchie collectivement en y associant de nombreux Castriotes,
 
Hélas, il nous a fallu une nouvelle fois oublier toutes ces belles idées et revenir à la réalité des méthodes passées. En effet, la réalisation de cet équipement a été annoncée lors de la séance du Conseil Municipal du 21 octobre 2014 par le Maire dans un spécial du Conseil Municipal intitulé « Décisions du Maire ». Pour les novices des Conseils Municipaux, ce point ne donne lieu à aucun débat ou vote.

Extrait du Compte-rendu du Conseil Municipal

Suite à la décision de la commission d'appel d'offres, signature d'un marché pour des travaux de VRD et d'éclairage public en vue d'aménagements de la périphérie de la carrière du domaine de Fondespierre (piste pour le Running Club) :

  • Montant du marché : 103 717,20 € HT (ce prix est inférieur de 10 % par rapport à l'estimation qui avait été faite) ;
  • Titulaire du marché : Allez et Cie (Saint Just) / sous-traitant pour les VRD : Eiffage (Saint Jean de Védas). 
 
Mais ces méthodes ne nous empêchent pas de continuer à questionner:
  • Pourquoi avoir précipité cette réalisation au point de fournir un équipement incomplet ?
  • Qui ont été les spécialistes qui ont conseillé la réalisation de cette piste avec 4 angles droits ?
  • Pourquoi aucun aménagement autour de cet équipement n’a été réalisé  ?
  • Comment et sur quel critère le revêtement a-t-il été choisi ?
  • Pour ce qui est du budget, comment se répartissent les coûts entre l’éclairage et le terrassement, combien aurait coûté l'aménagement complémentaire ?
  • Comment l’entretien est-il pensé et budgété ? ( aapparition de pièces métallique, fissures prononcées, etc..)
  • Etc.. 
Piste_qualité
En conclusion: 
Nous condamnons fermement la détérioration de ce bien commun et nous espérons que les fautifs prennent conscience de leurs actes et se proposent à la réparation des dégradations. Mais pour toutes les raisons énoncées ci-dessus, nous pensons que la mise en place de nouveaux processus de décision permettront une nouvelle forme d’appropriation du bien commun et de la responsabilisation de chacun du bien collectif.
 
 les images animées ont été réalisées à l'aide du site http://www.bloggif.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *