Echos du Conseil Municipal du 31 juillet 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERAConseil à l’ordre du jour réduit avec 5 délibérations.

Le maire débute la séance par un exercice d’autosatisfaction, énumérant les manifestations qui se sont déroulées à Castries durant le mois de juillet : magnifique, exceptionnel, réussite remarquable…tous les qualificatifs aussi outranciers que ridicules ayant été utilisés.

La palme revenant au feu d’artifice du 14 juillet, qui a vu, en quelques jours, les 1500 spectateurs (comptage interne officieux … et sujet à caution, des services municipaux) devenir 3000… Ruy Blas aurait-il fait des émules ? Il est à craindre que ces 3000, selon le maire, ne deviennent, rapidement, 6000 en arrivant au port….. Le problème étant que l’organisateur et la police étant une seule et même entité, il sera bien difficile de savoir qui, de lui ou de lui, prend les castriotes pour des imbéciles !

pointerPoint 2 : travaux au château de Castries : mission de maîtrise d’œuvre et demande de subvention

 

‘’Concernant la désignation du maître d’œuvre, cela ne pose aucun problème dans la mesure où cette personne est, effectivement, susceptible de connaître le bâtiment et les travaux à réaliser.’’

Le maire m’interrompt en disant que lui aussi n’y voit aucun problème…..

‘’Par contre, cette délibération appelle un certain nombre de questions qui méritent réponse.’’

Le maire m’interrompt, grossièrement, une deuxième fois, en m’invitant  à lire mon papier..

Ce à quoi je l’appelle, très calmement, à respecter ses interlocuteurs

‘’Donc, je vais les poser les unes après les autres.

Q&Aune mission de diagnostic a déjà été effectuée, à la dde de la Région : le résultat a été fourni en septembre et octobre 2014. Pourquoi, à cette période-là, la région avait-elle mandaté les monuments historiques alors que l’on savait parfaitement qu'elle ne souhaitait pas conserver l'édifice et que celui-ci était déjà la propriété de Castries en 2014? ‘’

Réponse du maire: ‘’l’étude avait été demandée par Georges Frêche et n’avait jamais été utilisée par la Région…. ‘’

Cette réponse laisse perplexe quant au fonctionnement de la Région qui mandate un architecte, lui paye des frais correspondants et ignore le travail réalisé… Que fait la Cour des Comptes ??

 

Q&A’2° sur un plan, datant de sept 2014, figurent des mentions relatives à l'aménagement de l'appartement destinée à la famille de Castries…??? Je précise qu’en 2014, le bâtiment était déjà  propriété de la commune. Que signifient ces mentions ?’’

Réponse du maire : ‘’c’est moi qui ait fait mentionner ces annotations pour respecter les clauses de l’acte de vente’’ et de rajouter ‘’lors de la délibération pour approbation de l’acte de vente, cette clause a été signalée et approuvée par le Conseil’’

Cette affirmation sera vérifiée, car il semble peu probable que cela se soit passé comme le dit le maire.. Cette clause si elle avait été signalée n’aurait pas manqué d’attirer notre attention.

Quoiqu’il en soit, le fait de conserver des appartements privés à la seule destination des anciens propriétaires est une clause inique mais demander ensuite aux collectivités publiques, c’est-à-dire à nous contribuables, de rénover les locaux pour ces aristocrates fortunés, relève d’une disposition ubuesque et inacceptable.

Nous savions que le maire de Castries se gargarise d’une relation privilégiée avec l’aristocratie locale mais ces dispositions de l’acte de vente ont été assumées, par ce maire, dans la plus grande discrétion, avec le plus profond mépris du citoyen.

affaireasuivre

Affaire à suivre…

 

 

Q&AQuel est le planning prévisionnel des interventions? En effet, pour ce type d’opération, compte tenu des sommes engagées, on ne peut pas envisager d’engager un maître d’œuvre sans connaître les dates d’engagement des travaux.’’

Réponse du maire : ‘’les travaux seront réalisés en 2016 et 2017’’

 

Q&AEn principe, le maître d’œuvre est désigné par le maître d’ouvrage ; ce qui suppose dans le cas présent que la commune se considère comme le maître d’ouvrage ; dans ce contexte qui sera le donneur d’ordre, qui assumera le financement des travaux et comment se fera ce financement? ‘’

Réponse du maire : ‘’la commune est le maître d’ouvrage et recevra sur ses comptes le virement des financements’’

 

Q&AQuid, si un des financeurs se désengage? En effet,  nous avons déjà assisté, dans un passé relativement récent, à des revirements aussi spectaculaires où l’ancien président de la Région G Frêche,est  revenu sans état d’âme sur les engagements de son prédécesseur de droite , je pense notamment à l’association « livre et lecture » qui avait été expulsée du château de Castries ou le festival « visa pour l’image » de Perpignan qui avait vu ses subventions disparaître du jour au lendemain’’

Réponse du maire : ‘’je n’ai rien à dire..’’ et de rajouter au sujet de l’association expulsée du château ‘’il s’agissait d’un organisme privé où le public n’avait aucun droit, et je tiens à rendre le château aux castriotes’’

Réponse dénuée de tout fondement mais qui m’a incité à signaler au maire que le château, effectivement, était la propriété des castriotes et non sa propriété.

 

Q&ASur les 207 300€ HT de maitrise d’oeuvre, l'Etat est susceptible d'en subventionner la moitié. Pour l'autre moitié, la commune demandera des subventions à d’autres collectivités ou organismes…’’

Réponse du maire : ‘’L’autre moitié sera à la charge de la commune dans le cadre de 10% de financement des travaux que je me suis engagé à respecter’’

 

Q&ASur le document que nous avons pu consulter figure l’aménagement d’un parking ; les informations mentionnées ne permettent pas de situer ce parking dans l’enceinte du domaine. Où se situe ce parking ?’’

Réponse du maire : ‘’Je ne sais pas’’

Après avoir lourdement insisté pour obtenir une réponse claire, la maire a admis que ce parking serait réalisé dans l’emprise du château.

Suite à cette question, un conseiller d’opposition de droite a demandé si ce parking pourrait recevoir des bus. La réponse du maire fut aussi brutale que grossière et a conclu en lui demandant si il avait une question intelligente à lui poser..

La médiocrité du maire n’est plus à démontrer !!!!

 

votesJ’ai voté cette délibération

 

 

 

nouveau4

Pour mieux vous informer, vous permettre de bien comprendre le déroulement des Conseils Municipaux, nous avons décidé de vous partager le son de cette séance et plus particulièrement la partie relatif au Point numéro 2 de l'ordre du jour.

 

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/218209736″ params= »auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false&visual=true » width= »75% » height= »112″ iframe= »true » /]

 

pointerPoint 3 : Convention avec Montpellier Méditerranée Métropole pour l’occupation du château de Castries : approbation d’un avenant

Délibération relative aux assurances de dommage aux biens pris en charge par la Métropole.

votesJ’ai voté cette délibération

 

 

pointerPoint 4 : Convention de mise à disposition de services avec Montpellier Méditerranée Métropole pour l’utilisation de la plateforme e-services

 

votesJ’ai voté cette délibération

 

 

pointerPoint 5 : Modification des statuts du Syndicat Mixte de Garrigues Campagne : avis du conseil

Délibération destinée à abandonner des compétences désormais assumées par la Métropole : assainissement collectif et contrôle assainissements individuels autonomes

 

votesJ’ai voté cette délibération

 

 

Fin de séance à 19h50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *