En 2018 Mobilité quotidienne enjeu Métropolitain

En 2016, nous écrivions que la mobilité ne se résumait pas à la réalisation d’une déviation.

L’idée  se confirme et vous êtes de plus en plus nombreux à vous exprimer sur le sujet.  La matérialisation du raccordement de la déviation au rond-point en sortie de Castries, nous amène à poser de nouvelles questions quant au plan d’aménagement du territoire métropolitain.

En effet, cette déviation apporte une réponse à une unique variable de l’équation, celle de ne plus faire traverser le cœur du village par ce flux de voiture journalier. Point important pour la vie locale et nous espérons que les nouveaux aménagements qui en découleront seront discutés démocratiquement et collectivement.

Mais problématique liée à la mobilité quotidienne est-elle réglée ? Hélas non !    

  • Le flux quotidien de l’ordre de 25000 véhicules ne sera pas réduit, pas plus que la pollution induite.       
  • Le raccordement de la déviation au rond-point principal, va augmenter les difficultés de sortie de Castries et les bouchons sur le secteur. 
  • Le nouveau rond point créé sur la route de Baillargues à l’intersection de cette nouvelle déviation, va créer un nouveau bouchon pour les usagers de la gare.
  • Et dans le même temps, aucune amélioration du service public de transport n’est prévue. 

La difficulté quotidienne, pour  se rendre à Montpellier, aux hôpitaux, aux universités, à Montpellier ne pourra que s’accroitre.

Nous continuerons donc

  • à travailler à des alternatives au tout voiture,
  • à proposer des solutions chiffrées et argumentées pour améliorer notre mobilité quotidienne de Castries vers/de la métropole,
  • à militer pour que le service  public de transport collectif soit renforcé comme il se doit sur toute la métropole.

Risquons-nous une nouvelle fois d’être étiquetés comme les opposants à tout et subir les sarcasmes de notre représentant au Conseil de Métropole, dans un premier temps certainement… jusqu’à ce que nos propositions soient récupérées?

D’ailleurs, il nous arrive même d’être d’accord avec le président de la métropole lorsque celui-ci clame à tout va « A quoi sert un bus s’il est dans les embouteillages ! ».
Mais force est de constater qu’une fois le rideau de la communication baissé, les actes sont aux antipodes de ces belles phrases.

Pour rappel, lors de la présentation du SCOT, ce même président a annoncé qu’éventuellement peut-être un jour l’est montpellierain serait équipé de bus HNS (Haut Niveau de Service)! Soit, mais les vœux 2018, ne laissent entrevoir aucun investissement pour notre secteur.

Nous demandons que soit mis en place dans notre commune une démarche citoyenne sur la mobilité (intra et inter muros), nous permettant de porter les aspirations et les propositions conformes aux aspirations de tous. Ainsi notre représentant métropolitain (nouveau vice-président) disposera des atouts permettant de défendre le dossier à la métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *