Faut bien qu’on l’occupe !

Comme vous le savez certainement depuis le 6 juillet 2017, à la faveur d’une royale décision digne du bon vieux monde que l’on croyait définitivement disparu, Castries compte en ses murs, un Vice-Président à la Métropole. Lire l’article du journal « La tribune »

 

Que pouvons-nous en attendre ?

  • Que le Conseil Municipal débattra des positions que notre représentant sera amené à prendre lors des délibérations à la métropole ? 
  • Que les castriotes seront consultés ? Voire au minimum informés sur les décisions prises au conseil métropolitain ?
  • Que la réponse fréquente «  Hélas, on ne peut rien faire, c’est la métropole ! » va disparaître ?

Un doute nous envahi !

Comme premier élément de réponse, une petite anecdote. A la question d’un citoyen relative aux problématiques de mobilité, de transports publics et de densité auto-routière au sein de la métropole, Monsieur le Maire de Castries était tout heureux de déclarer qu’il allait s’occuper de « vélo » à la métropole et que cela ne pouvait que nous réjouir! En effet, Monsieur le président de la Métropole lui à confié le projet Eurobike pour sa portion touchant à la métropole !

Vous ne savez pas ce qu’est le projet eurobike ? Non sérieux, vous plaisantez ?

  • Vous qui aimeriez permettre à vos enfants d’aller à l’école en vélo ?
  • Vous qui demandez de pouvoir sortir en vélo de Castries ?
  • Vous qui demandez de pouvoir rejoindre la gare de Baillargues autrement qu’en voiture ?
  • Vous qui vous inquiétez du flux de plus de 25.000 véhicules/jour (déviés ou non) autour de Castries ?

Le projet eurobike est un projet fort intéressant financé par l’Union Européenne, permettant de rejoindre Chypre à Cadiz avec une étape française de Monaco à Bézier, mais n’ayant aucune vocation à répondre aux attentes locales liées à mobilité douce sur notre territoire.

Alors, pouvons-nous tenter de comprendre la motivation du président de la métropole d’attribuer la réalisation de ce projet à une personne dont le logiciel personnel est branché sur le tout voiture, qui dénigre à tout va toutes les propositions touchant à l’écologie et au service public ?

La réponse se trouve peut-être simplement dans l’idée qu’il faut bien occuper ceux qui se sont ralliés opportunément à une nouvelle bannière. La grande boucle est bouclée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *