Lettre à Monsieur le Maire de Castries: Place de la laïcité.

Monsieur le Maire,

Le 9 décembre 2017 nous avons commémoré le 112e anniversaire du vote de la loi de 1905 ? A cette occasion, le ministre de l’éducation nationale a prévu la création d’unités laïcité dans chaque académie, afin de pouvoir intervenir dans les établissements en cas d’atteinte à cette valeur qui constitue toujours un des socles de notre république, tant ce principe est aujourd’hui interprété, mal mené, voir bafoué, entre autres par des élus de notre république. 

  
Notre pays avait choisi, en 1905, de séparer les églises de l’état, confirmant le principe de laïcité qui seul permet de garantir à l’individu sa liberté de conscience, à la société et à ses citoyens de vivre ensemble, en dehors de toute appartenance religieuse.

Monsieur le Maire, il semble important de réaffirmer ce principe fédérateur que j’espère nous partageons tous. C’est pourquoi je vous suggère ainsi qu’à l’ensemble des élus d’envisager la création d’une place de la laïcité, comme nous avons déjà  à Castries la place des libertés.

Cette place dédiée à la laïcité, pourrait se situer entre des lieux publics accessibles à tous selon leur âge …. la crèche municipale publique les pitchounets,  devant  l’école publique de la Guesse et la maison de retraite intercommunale publique de la Farigoule, je m’arrêterai là….
Cet acte ne se veut pas uniquement symbolique, il devrait aussi permettre d’avoir un lieu possible de commémoration de cette loi de 1905 chaque 9 décembre.

Afin qu’il n’y ait aucun malentendu, rappelons que dans notre république laïque  la reconnaissance des individus- citoyens ne se fait pas au travers de leur appartenance religieuse, chacun gardant pour soi ses convictions spirituelles. Garantir le principe de laïcité c’est garantir que dans notre république nos enfants ne soient dans l’obligation d’appartenir à une religion quelle qu’elle soit, pour accéder un  jour à un service public, et qu’une égalité d’accès pour tout citoyen à ce service public neutre reste la règle.

Nous vous remercions d’envisager de mettre ce point à un prochain ordre du jour du conseil municipal, et espérons que dans les meilleurs délais nous pourrons inaugurer cet espace public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *