Echos du Conseil Municipal du 29 janvier 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ordre du jour de ce conseil n’était pourtant pas très étoffé mais cela a suffi pour qu’une fois encore le maire de Castries fasse étalage de sa (très) lourde arrogance et de son irrespect à l’égard de ma personne et au travers de l’élu que je suis, des 10% de la population castriote ayant choisi de faire confiance à Décidons Castries.

Décidemment, sa grande ‘’trouille’’ des dernières élections municipales a bien du mal à être digérée …… Autant de manifestations répétitives de haine et d’agressivité à notre encontre, relèvent d’un comportement qu’une analyse politique pourra difficilement diagnostiquer…

_________________________________________________________

pointerPoint 1 : Approbation du PV de séance du 17/12/2014

Sans l’avoir demandée, la maire me donne la parole…( ??) que je ne prends pas.

Il est vrai qu’avec le manque de subtilité qui fait sa marque de fabrique, le maire avait dit, il y a quelques temps ‘’qu’il aurait plaisir à entendre le doux son de ma voix, pour contester les PV de séances’’

Eh bien non, Mr le maire, vous ne me dicterez pas mes démarches ; je continuerai à contester, à ma façon, la manipulation des procès-verbaux des CM qui supprime tout ce qui pourrait embarrasser le maire et sa majorité.

votesJ’ai voté contre et, comme précédemment, refusé de signer le document officiel.

…….


pointerPoint 2 : Décisions du maire.

…..


pointerPoint 3 : demande de subvention à Hérault Energie (rénovation du centre ancien)

Je n’ai fait aucun commentaire et approuvé cette demande ; cependant, je m’étonne que les travaux aient été engagés avant même de savoir si la subvention demandée sera acceptée. Ce que personne ne ferait à titre personnel, certains gestionnaires publics se le permettent pour la collectivité….

votes.Je vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 4 : Approbation d’une convention avec l’office du tourisme.

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 5 : attribution d’une subvention à l’office de tourisme

Ces deux délibérations entrent dans le cadre des mesures transitoires de la transformation de l’Agglo en Métropole. La subvention accordée à l’office de tourisme dont la compétence est désormais transférée à la Métropole sera récupérée ultérieurement par la commune sur sa part versée à la collectivité territoriale.

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 6 : approbation du programme d’aménagement de la forêt communale

‘’Dans cette délibération, il est fait état de la réhabilitation du parcours sportif, ce qui est une bonne chose mais quid du parcours d’orientation pour lequel, si mes informations sont exactes, la commune avait touché, en son temps, une subvention de 5000€ qui n’a jamais été utilisée…’’

Claudine Mejri me confirme que la réhabilitation du parcours d’orientation n’est pas inscrite dans ce programme mais peut être prise en compte dans le cadre des travaux de la commission extra-municipale ‘’cadre de vie – démocratie participative’’.

Par contre, le maire et l’adjointe à la communication s’étonnent de ma remarque : il faudrait sortir

Mr le maire !!! Affaire à suivre…

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 7 : vente de parcelles à FDI Groupe : modification du prix de vente

Dans cette délibération, je souhaiterais connaître les raisons de cette modification. Même si en valeur absolue, il n’y a pas de conséquence quant au montant de la vente, quel est l’intérêt pour l’investisseur FDI ? Pourquoi la commune accorderait-elle cet avantage à un investisseur privé ?

Quelle conséquence sur la fiscalité ? ‘’

Information : ( contenu de la délibération du 15 octobre 2013: Point 4 : Ventes de parcelles à FDI ) Cliquez ici .

Cette intervention fut fraichement (euphémisme) accueillie par le maire qui s’est défendu de vouloir s’immiscer dans les affaires d’un ‘’partenaire’’ privé. Drôle de façon de se dédouaner en avouant son manque de curiosité !!

Mais sa réaction n’était pas terminée : « Mr Guinot que cherchez-vous à insinuer après vos nombreuses et précédentes assertions ? Dites-nous ce que vous voulez !’’

‘’Mr le maire, je vous laisse l’entière responsabilité de l’interprétation que vous donnez à mes questions. Je vous pose une question, un point c’est tout !’’

Et le maire de se draper dans le rôle de l’outragé qui rejette toute magouille (sic) et qui ne souhaite pas répondre à une question à la fois inutile et d’un bas niveau (re-sic).

Sur ce dernier point, je demande au maire de s’excuser : refus catégorique de sa part….

La réaction et l’énervement du maire montrent que la question n’était pas si inutile que cela ; en effet, comment peut-on concevoir qu’une municipalité accorde, sans regard, une modification du prix des terrains à un investisseur privé, surtout lorsque l’on observe que c’est le prix du terrain des logements privés qui diminue au détriment de la part destiné aux logements sociaux ?

Nous n’avions, à priori, aucun préjugé sur cette affaire ; cependant, le comportement très agressif du maire et son absence déterminée de réponse pourraient laisser supposer qu’il y a, peut-être, des non-dits qu’il conviendrait d’éclaircir.

Après réflexion, sans élément probant, et parce que je suis favorable à la réalisation de logements sociaux, je vote cette délibération.

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 8 : Logement de l’école Marcel Pagnol : approbation d’un contrat de location

Contrat de location d’un appartement pour reloger une personne avant réalisation immobilière rue Ferme du château.

Pas de débat mais réflexion, forcément, très intelligente du maire ‘’puisque Mr Guinot ne se pose pas de question, passons au vote.’’… Réactions réprobatrices dans l’assistance…

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 9 : Classement d’une partie de la parcelle cadastrée A2158 dans le domaine public communal

Modification nécessaire pour la réalisation des travaux de l’école Marcel Pagnol.

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 10 : Approbation d’une convention de servitude de passage avec le syndicat mixte Garrigues et Campagne

Servitude nécessaire dans le cadre des travaux de la déviation de Castries

votesJe vote pour cette délibération.

…………….


pointerPoint 11 : dénomination de voie

Le maire explique que la délibération du 25/11/2010 qui donnait le nom de G Frêche à l’esplanade qui longe l’espace gare est, désormais, caduc puisque le tram ne rejoindra pas Castries (dossier sur lequel nous aurons l’occasion de revenir) et qu’en conséquence le nom est proposé pour la voie principale de la ZAC des Saurèdes.

J’avais dans un premier temps souhaité intervenir sur deux points mais compte tenu du climat délétère entretenu par le maire, j’ai choisi de calmer le jeu et de ne faire qu’une seule remarque :

‘’ la dénomination d’une voie publique aurait pu être l’occasion d’associer la population dans le cadre d’une action ou d’un concours participatif. Dommage que cela n’ait pas été envisagé.. Peut-être l’idée pourrait-elle être retenue à l’avenir ?’’

Pas de réponse du maire….. Circulez, il n’y a rien à voir !!!! Vous avez dit démocratie participative ???

votesJe m’abstiens pour cette délibération.

…………….


pointerQuestions diverses :

‘’Lors du CM précédent, j’avais émis l’idée de diffuser l’enregistrement des débats de chaque conseil sur radio Castries. Outre le fait que vous avez estimé que les castriotes n’étaient pas aptes à écouter ces délibérations, vous avez écarté ma proposition arguant du fait que la radio ne servait pas à cela. D’où ma question : à quoi sert radio Castries qui ne diffuse que de la musique ????

L’adjointe à la communication me signale que cette radio diffuse, également, des informations relatives aux animations et évènements sur le village… J’en prends acte mais précise aussi qu’il est difficile de les entendre sans une programmation annoncée.

Par ailleurs, le comique involontaire n’étant jamais absent de son argumentation, le maire précise que cette radio est une radio sur le web (quelle est la différence avec une autre radio ?? mystère !! ) et surtout qu’il ne s’agit pas d’une radio de propagande : donc, à croire, selon lui, que la diffusion des débats des Conseils Municipaux serait de la propagande…. Nous laissons aux castriotes le soin d’analyser cette pensée de très haute volée !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *