Fondespierre, une utopie en marche,

Un des joyaux de Castries à préserver.

Nous nous y engageons.

fondespierre_site1Qui réside à Castries et ne connaît pas le domaine communal de Fondespierre se prive de découvrir le résultat d’une utopie d’un homme et de certains élus qui ont préféré l’intérêt général, face à la cupidité de certains, en acquérant en 1984 un domaine à l’abandon, qui se composait d’une bâtisse et de 19 hectares de bois, de chênes, de pins, de landes et d’oliviers, et qui était voué à une urbanisation certaine. (Le conseil Général, quant à lui, a acquis les 27 hectares de bois restant, permettant le bouclage financier de cette opération).

Lors de la présentation du projet d’achat du domaine au conseil municipal, le 8 mars 1984, les arguments avancés, alors, étaient :

  • L’agrandissement du patrimoine communal,
  • La maîtrise de l’espace,
  • La conservation de la terre agricole,
  • La gestion du domaine par une association sous contrôle de la municipalité ou en gestion directe en régie,
  • La revalorisation du domaine,
  • La création d’emplois,
  • La vocation pédagogique des activités.

Dés 1985, les objectifs initiaux se sont affinés par la création defondespierre_site2 l’association Fondespierre en orientant la revalorisation du domaine et la création d’emplois vers l’installation d’une ferme pédagogique, la formation alternée, l’accueil touristique et les loisirs.

Depuis l’acquisition par la commune du domaine de Fondespierre, de très nombreux projets et expériences, portés par certains élus et quelques Castriotes, répondant aux objectifs initialement fixés, ont pu voir le jour :

  • L’organisme de formation Fondespierre (1985),
  • La salle communale avec cuisine accessible par tous sur réservation,
  • Le centre aéré,
  • Les équipements équestres (carrière obstacles) (1992) : association Castries Equestre,
  • Le Réseau vert réalisé par le conseil général 1994 et les circuits de randonnée,
  • La Mise à disposition des oliveraies à l’association l’Olivette pourfondespierre_site4 l’entretien par des bénévoles (1994),
  • La mise à disposition d’une partie du Pioch Viala au centre apicole pour la création et la gestion d’un rucher école (1994),
  • Les jardins familiaux gérés par l’association Jardins de l’Espoir,
  • Le théâtre de verdure du rucher,
  • Le camping,
  • Les courts de tennis et le club house.

D’autres projets ont avorté ou sont restés dans les cartons :

  • la ferme pédagogique avec production effective de légumes et volailles en lien avec la formation ,
  • les gîtes,
  • le projet d’espace de tourisme et de loisir équestre avec, entre autres, un centre équestre, un centre de soins, des locaux artisanaux, un musée des calèches et des automates, un Campotel, un hôtel avec restauration, un hippodrome…..),
  • l’atelier de maraîchage (avec l’association montpelliéraine d’aide à la santé mentale),
  • le Sentier botanique,
  • La réhabilitation des carrières du domaine (dont une a été depuis transformée en décharge et bouchée !).
  • Le parcours d’orientation en collaboration avec l’Education Nationale, le Conseil Général et les associations sportives.

Fondespierre est aussi devenu une terre d’accueil pour de nombreuses manifestations sportives et culturelles locales nationales et internationales.

fondespierre_site5

L’évolution de Fondespierre n’a pas été un long fleuve tranquille, il a été l’enjeu d’élections municipales précédentes entre les listes pro et les listes anti-Fondespierre, entre les « rentabilistes » et les défenseurs de l’intérêt du plus grand nombre à pouvoir bénéficier d’un espace naturel sans bourse délier.

30 ans après, ils peuvent être fiers, ces élus qui ont acquis le domaine de Fondespierre : ils en ont fait cet espace public qui a aujourd’hui une histoire et une philosophie.

Pour de nombreux Castriotes, Fondespierre, c’est plus qu’un espace fondespierre_site6ouvert à tous avec ses équipements d’accueil, de loisirs et d’insertion, c’est aussi le lieu d’expérimentations et de réalisations où l’humain est au centre.

C’est un lieu de promenade, amical ou familial, un lieu de rencontre, ouvert à tous, fédérateur d’énergie, où l’on partage des valeurs d’entraide, de diffusion des savoirs, de solidarité, de convivialité et de vivre ensemble.

C’est ça, l’âme de Fondespierre.

Mais attention,Ne baissons pas la garde.

Nous devons rester vigilants.

fondespierre_site7Les habitations privées se sont rapprochées des limites du domaine, avec l’aval de la municipalité en place, allant même jusqu’à céder récemment une partie du patrimoine communal boisé, pour réaliser de somptueuses demeures, loin des promesses électorales faites en 2008 où le domaine de Fondespierre devait être protégé. Promesse non tenue !

fondespierre_site8

Si nous sommes élus, les limites actuelles du domaine seront sacralisées, nous arrêterons toutes les constructions qui n’ont pas pour but l’intérêt général et pour vocation première les objectifs initialement fixés.

fondespierre_site9Les « utilisateurs » nombreux doivent continuer à pouvoir apprécier ce cadre exceptionnel, des stagiaires en formation aux campeurs fidèles, marcheurs, vététistes, cavaliers, jardiniers, apiculteurs, enfants du centre aéré, mélomanes, cinéphiles, fêtards de Castries et d’ailleurs, utilisateurs de la salle communale et bien d’autres encore. Aujourd’hui, Fondespierre, c’est leur domaine et ça doit le rester.

Fondespierre, c’est un air de liberté qui flotte sur Castries…… un espace de vie qui doit être intégralement préservé et respecté et qui doit poursuivre son histoire au rythme des saisons dans le respect des préceptes qui ont prévalu lors de l’acquisition du domaine.

Nous nous devons de poursuivre l’utopie de Fondespierre ….avec comme principe le respect de l’humain et de la nature.

Des projets et des réalisations répondant aux objectifs initiaux et portés par une volonté collective sont encore possibles. Nous nous y attellerons.

fondespierre_site11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *