Intervention au Conseil Municipal du 4 avril 2014

Castries le, Vendredi 4 Avril 2014

Didier-Guinot1

Monsieur le maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

La présence de DECIDONS CASTRIES au Conseil Municipal est le résultat d’une prise de conscience et d’une réaction d’une partie de la population castriote qui a rejeté des pratiques ayant oublié les fondamentaux de la démocratie.

Près de 12% des suffrages au premier tour, 10% au deuxième tour, se sont portés sur la liste DECIDONS CASTRIES, collectif qui porte des valeurs de gauche et des valeurs écologistes. Dans ce contexte, l’échiquier politique de Castries est désormais modifié. Au-delà du bipolarisme coutumier majorité/opposition, dorénavant, cette assemblée devra compter avec la voix du citoyen, celle qui a été étouffée et manipulée à de trop nombreuses reprises.

Le résultat de cette élection doit être une mise en garde à l’égard de l’équipe majoritaire car cette équipe bien hétéroclite, loin d’être un rassemblement, n’a recueilli que 45% des suffrages, ce qui veut dire que 55% des électeurs castriotes pensent différemment : donc, loin d’être plébiscitée par la majorité de la population, surtout si l’on considère les 21 points perdus par la liste du maire sortant entre l’élection de 2008 et celle que nous venons de vivre en 2014. Victor Hugo aurait dit « Le coup passa si près que le chapeau tomba…. » Donc, pas de quoi pavoiser !!!

Par ailleurs, si l’on considère les promesses avancées par l’équipe majoritaire, nous retiendrons, notamment, les engagements pris à deux jours du scrutin ultime, engagements qui curieusement constituent un copié-collé d’un certain nombre de propositions faites par DECIDONS CASTRIES .

Donc, même s’il a fallu deux mandats, c’est-à-dire 13 ans pour se rendre compte, deux jours avant le deuxième tour, que les élus doivent communiquer avec la population, nous ne pouvons que nous en féliciter : rien n’est jamais perdu !!

Cela veut dire que nous serons très vigilants par rapport aux orientations de la politique communale engagée et que nous ne manquerons pas de rappeler à l’équipe majoritaire ses derniers engagements de campagne.

Je serai, également, très vigilant quant au respect de l’expression des groupes minoritaires et je ne manquerai pas de dénoncer, si besoin est, toute dérive qui manquerait à la dignité et au respect mutuels.

Une nouvelle mandature s’engage ; depuis très longtemps, une voix dissonante de gauche ne s’est fait entendre au sein de ce conseil. La position que j’occupe, en tant que sensibilité minoritaire de cette assemblée, ne doit pas faire oublier le rôle de chacun de nous, en tant que représentant de la population. Je m’adresse, notamment, à chaque élu, qu’il ait une délégation ou pas, je veux leur dire que leur rôle, dans ce conseil, est de s’exprimer librement et en toute conscience. Je veux leur dire qu’il est temps de rompre avec des pratiques qui consistent à se taire à longueur de séances, à laisser parler son représentant de groupe et à voter sans justifier son choix. Nous sommes les représentants de la population et nous devons honorer et respecter la confiance qui nous a été accordée par le citoyen. En ce qui me concerne, et pour ne laisser aucune ambiguïté quant à la suite de ma démarche et de mon fonctionnement, je souhaite que les réponses à mes interpellations me soient fournies par les élus directement concernés par leurs délégations et non par un porte-parole.

Tout au long de cette mandature, mon rôle en tant que représentant d’un collectif sera autant de respecter et défendre ses engagements que de porter ses propositions. Je serai à l’écoute des Castriotes et prêt à œuvrer, en toute transparence et sans sectarisme, pour l’intérêt de la population.

Je ne serai pas un conseiller d’opposition mais un conseiller de propositions.

Ainsi, au cours des prochaines semaines, un certain nombre de propositions seront donc, régulièrement, adressées à M. le maire pour une mise à l’ordre du jour de nos séances du Conseil Municipal.

Avant de terminer, je souhaite évoquer notre positionnement vis-à-vis de Montpellier Agglo. Lors des dernières élections, les électeurs se sont prononcés pour la désignation d’un conseiller communautaire en charge de représenter la commune auprès du conseil d’agglomération. Cette forme de désignation entraîne des réserves de notre part, dans la mesure où il ne s’agissait pas d’une désignation directe puisque le choix du citoyen devait, obligatoirement, se porter à la fois sur la liste des conseillers municipaux et la liste des conseillers communautaires sachant par ailleurs, comme l’a voulu le législateur, que la tête de liste des conseillers municipaux soit, également, tête de liste des conseillers communautaires. Curieuse façon de procéder lorsque l’on affiche une volonté de lutter contre le cumul des mandats…

Ceci étant, notre commune ayant un représentant à Montpellier Agglo, ce représentant étant le porte-parole de tous les Castriotes, je propose, à l’ensemble de mes collègues de cette assemblée, que, dorénavant, à l’ordre du jour de chaque conseil municipal, figure un point d’information, même bref, relatif aux travaux auxquels a participé le conseiller communautaire.

Dans ce même contexte, si le calendrier prévu est respecté, il est probable, comme toutes les autres communes constituant l’Agglo de Montpellier, que Castries soit tenue de se prononcer avant 2015 quant à son adhésion à la future Métropole. Au-delà de craintes que nous pouvons avoir, notamment en ce qui concerne le transfert d’un grand nombre de prérogatives communales vers la Métropole, nous estimons et nous défendrons ce point de vue, que le choix de la commune ne pourra être exercé, exclusivement, par le Conseil Municipal. Ce choix, grave de conséquence pour la gestion de la ville, devra s’accompagner d’une information, la plus objective possible, de la population et ce choix devra se concrétiser à partir d’un référendum local.

Je vous remercie.

Didier Guinot.

 

Didier Guinot.

log_small

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *