La Décharge de Castries : Message de l’ACiDC.

Image ACiDC
(Image ACiDC)

Lors de la représentation Théâtrale au foyer communal ce vendredi 7 février 2014, l’association ACiDC a accueilli les spectateurs par une rapide intervention pour  relater les derniers évènements concernant la décharge et les actions entreprises actuellement par le collectif.

Vous trouverez dans cet article le contenu de la déclaration de la représentant de l’association, les liens d’information relatif à l’association.

________________________________________________________

Alors que Montpellier est en passe de devenir la 7éme ville de France, il est rappelé que toutes les ordures de l’agglomération sont déposées depuis 2008 à Castries.

En 2012, les commissaires enquêteurs ont conclu que les déchets déposés n’avaient pas été conformes au projet initial.  Ces déchets entreposés  ne sont pas conformes non plus au plan départemental des déchets de l’Hérault en vigueur, qui interdit la mise en décharge de matières fermentescibles.

Malgré tout, la préfecture a donné à l’automne dernier, l’autorisation d’exploiter un deuxième casier .

Ce 2ème casier est de plus accompagné d’un projet de production d’électricité à partir des gaz captés dans la décharge.

Il faut quand même se rappeler que c’est précisément le rôle d’Ametyst que de produire de l’électricité et qu’à Castries, les déchets ne devraient ni fermenter ni produire de gaz.

Ce projet de génératrice d’électricité prouve que l’agglomération a l’intention de continuer à enfouir des déchets très fermentescibles et ceci pour longtemps car il faudra ensuite rentabiliser l’investissement.

ACiDC se bat depuis plus de 2 ans maintenant. Grâce à son action, la décharge a été mieux gérée, le décision d’ouverture repoussée d’un an et demi et de nombreuses études complémentaires réalisées.

Une décharge pollue sur 100 km2, pendant 30 ans après sa fermeture.  Il s’agit d’émissions de gaz toxiques comme l’hydrogène sulfuré et des dioxines.

ACiDC continue à ne pas accepter cela au cœur de ce territoire où 15 000 personnes  habitent dans un rayon de 5 km autour de la décharge.

ACiDC continue à  s’opposer à l’ouverture du deuxième casier.

Pour cela, une équipe de travail rédige actuellement un résumé du problème avec une argumentation solide pour alerter l’Europe.

ACiDC entreprend également une action juridique, ce qui est très onéreux et en appelle aux adhésions aux dons et nous demande d’informer les Castriotes de la réalité de la décharge.

_________________________________________________________

La représentante d’ACiDC a conclu en souhaitant aux spectateurs de passer une très bonne soirée et a remercié les spectateurs d’être venus et de contribuer ainsi à une juste cause.

Pour trouver des informations sur l’association ACiDC

Retrouvez ACiDC sur dechargedecastries.fr
sur Facebook : www.facebook.com/groups/340830432603247/
Allez voir sur YouTube et Dailymotion les videos-reportages des actions en recherchant « decharge de castries » ou « ACiDC »

Signez et faites signer la pétition

Refonte de la politique déchets

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *