« L’accès à tout pour tous », l’engagement du collectif Décidons castries

autocollant_new_site

Castries, le 4 mars 2014,

Réponse de la liste « Décidons Castries » au courrier reçu de l’association APAJH – Pacte Handicap 2014

Le projet porté par le collectif Citoyen qui compose la liste « Décidons Castries » a placé au centre de son projet l’Humain, l’Humain dans sa globalité et sa diversité. Dans cette démarche, la place des personnes en situation de handicap est naturellement reconnue. Au-delà des termes de la loi du 11 février 2005, nous sommes conscients qu’une dynamique doit être impulsée sur la commune mais aussi sur le territoire montpelliérain pour que tout citoyen se trouvant temporairement ou durablement en situation de handicap puisse continuer à trouver sa place en tant qu’habitant et citoyen.

Les engagements de la liste « Décidons Castries » pour une cité garantissant l’accès à tout pour tous reposeront sur une démarche de Démocratie Participative dans laquelle la co-construction de projets sera le mot clé et dans laquelle chaque Citoyen trouvera sa place.

Il est important de savoir que nous portons le projet de faire adhérer la ville de Castries au réseau des villes Française de l’OMS, garantissant l’intégration de son action de santé dans un réseau très large dans lequel l’échange de l’expérience de l’autre est primordial. L’une des dernières thématiques de ce réseau « Construire ensemble : un défi pour vivre mieux » exprime bien notre démarche.

Concernant les sujets de votre courrier, veuillez trouver ci-dessous des éléments de réponse qui seront mis au débat avec les citoyens Castriotes :

1. Des communes mobilisées pour l’inclusion des enfants dans la Cité, creuset du vivre-ensemble :
L’acceptation de l’autre dans sa diversité est un vrai sujet d’éducation et de pédagogie. Mettre en place les conditions matérielles et intellectuelles pour que chaque enfant trouve sa place dans sa ville et donc dans son école passe par l’intégration de ses proches. Donc, dans tous les projets d’équipement et de réalisation, il est important de se poser la question si ce projet n’exclut pas les enfants en situation de handicap ou sa famille. Il sera réalisé un audit des équipements existants et, avec les professionnels et les usagers, il sera décidé d’un plan pluriannuel d’investissement.

2. Garantir et programmer l’accessibilité de l’espace public :
Comme pour le point précédent, il sera nécessaire d’évaluer la situation actuelle et de définir les orientations budgétaires adéquates. Mais il nous reviendra d’impulser des projets et de participer à ceux qui sont développés sur l’agglomération, afin de garantir une continuité de démarche dans les prérogatives liées à l’Agglomération comme, par exemple, le transport.

3. Offrir des activités sportives, culturelles et de loisirs accessibles.
L’un des espaces les plus fréquentés de Castries, le Foyer Communal, doit faire partie d’un large projet de rénovation. Notre démarche se veut volontariste sur cet équipement qui devra s’intégrer dans un projet de transition dans lequel nous retrouverons la place de l’Humain et de son environnement. Dans le cadre de la Démocratie Participative, les attentes et les connaissances de chacun pourront être mobilisées. Il ne fait aucun doute que les aménagements nécessaires aux personnes en situation de handicap seront débattus et élaborés avec elles.

4. Garantir aux personnes en situation de handicap les conditions d’une citoyenneté réelle.
Les explications apportées préalablement doivent garantir la place des personnes en situation de handicap mais surtout l’information et la sensibilisation de la population, pour créer les conditions d’une citoyenneté partagée.

5. Développer des pratiques d’employeurs exemplaires.
Poser le préalable que la personne n’est pas reconnue comme handicapée mais comme une personne en situation de handicap change totalement l’approche que nous devons avoir. En effet, la reconnaissance des compétences professionnelles avant tout autre considération doit être la règle. Cela dit, l’adaptation du poste de travail à la situation de handicap doit être par principe établie.
L’autre aspect important est que l’information du personnel et des élus sur la situation de handicap doit être intégrée dans les démarches de formation. Cette continuité d’éducation et de pédagogie énoncée dans le premier point donnera un sens à l’engagement de toute la cité.

En espérant que les éléments de réponse que nous vous avons apportés répondront à vos attentes, et pour être en total alignement avec notre démarche de Démocratie Participative, nous attendons de la part de tous les citoyens les éléments d’information et les engagements permettant le partage de la connaissance pour co-construire notre espace commun du vivre ensemble.

Les candidats de la liste « Décidons Castries »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *