Lycéen à Lunel… De vraies propositions.

Lycée_LunelDepuis de nombreuses années, la répartition des jeunes lycéens entre Castelnau et Lunel anime les discussions. La décision de répartir les collégiens sur un lycée ou un autre revient à l’Education Nationale.

Il est souvent entendu que les jeunes et leurs familles préfèrent Pompidou à Lunel*. Pour notre part, nous évacuons les rumeurs d’insécurité et les fameux classements des lycées (pour la petite histoire, les trois établissement présentent un taux de réussite au BAC similaire), mais nous constatons qu’année après année, le problème récurent persiste.

Le transport

bus

Bien sûr, nous direz-vous, le transport n’est pas une compétence de la commune, soit. Mais le transport est une compétence des agglomérations et du département, structures administratives qui doivent répondre aux attentes des habitants.

Le Service Public ne peut pas être l’otage de mille-feuilles administratifs. L’engagement des élus locaux doit être total pour faire que les structures et les communes travaillent ensemble pour l’Intérêt général.

L’étude de la situation des jeunes Castriotes étudiant au lycée Victor Hugo de Lunel devient un élément important de l’élaboration de notre projet municipal.

Afin de mieux comprendre le quotidien des jeunes lycéens, le témoignage de l’un d’entre eux est le bienvenu.

 

« Cela fait donc trois ans que je côtoie quotidiennement ce lycée. Lorsque je suis arrivé en seconde, je ne pensais pas rester dans la filière générale mais le cadre que nous offrent les profs et l’ambiance de travail qui règne m’ont aidé à être plus ambitieux. Pour vous donner une petite idée, je travaille (personnellement) plus au lycée que chez moi.

Cela dit, le mérite ne revient pas entièrement au lycée. Le problème majeur qui se pose à la quasi-totalité des lycéens, c’est le transport.

La journée commence avec le bus à 7h, et donc un réveil à 6h. Bien souvent, c’est à 7h30 que l’on arrive à Lunel alors que les cours ne commencent qu’à 8h. Le même problème existe avec le bus de 9h qui arrive 20 à 30 minutes trop tôt.

Mais pour moi, le réel problème n’est pas là. Ce qui perturbe vraiment, ce sont les bus du soir. Il n’existe de transport pour Castries qu’à 16h30 et 17h30 (heure de fin des cours). Or, je finis toujours plus tôt, du fait que je suis en Terminale. Je suis donc obligé de rester et bien souvent de travailler ou de prendre une navette de la communauté de Lunel, de m’arrêter à Saint-Christol et de faire du « STOP » pour rentrer sur Castries.

Ce qui est incompréhensible dans cette histoire c’est que d’autres villages sont desservis à toutes les heures. Ces villages, ce sont ceux de la communauté de communes de Lunel.

Il est grave qu’il n’existe pas de navettes ou de moyens de transport allant ou venant à Lunel, alors que Victor Hugo est le lycée de secteur !!

À Lunel, on a clairement l’impression de passer au second plan alors que nous devrions être une priorité. »

À la réception de ce témoignage, nous avons pris contact avec ce jeune lycéen afin de collecter ses propositions pour ce qui devrait être fait dans le cadre d’un projet Municipal et Administratif.

Vous pourrez constater que ses questions et propositions sont fortes de sens et d’intérêt.

  1. Mettre les priorités là où elle doivent être, voilà ce que je réclame.
  2. N’est-il pas légitime que le lycée du secteur castriote soit l’objet d’un axe de transport fort ?
  3. Une intensification des transports vers Montpellier ne devrait- elle pas s’accompagner d’une intensification vers les autres villes du département comme Lunel ?
  4. Pourquoi ne serait-il pas possible de mettre en place une entente entre les navettes de la communauté de communes de Lunel et de l’agglomération de Montpellier ? Cela, complété par un système similaire sur Castries et ses alentours. Cette démarche permettrait un déplacement des jeunes vers les autres villages entourant Castries.
  5. Car, au-delà de la mise en place des transports que méritent les lycéens, développer les connexions avec le pays lunellois semble être une initiative pertinente !
  6. Pour illustrer ma proposition « la solution des navettes », fortement développée sur la communauté de Lunel et qui fait une timide apparition sur Castries, serait une solution. Par intervalle de une heure, des mini bus (avec, bien entendu, un nombre de places raisonnable) transitent de Lunel vers tous les villages de la communauté de communes. Ce principe devrait nous inspirer pour développer des connexions vers Lunel et notre lycée de secteur.

Vous avez dit Citoyenneté ?

 

Tram pomidouTram au Lycée Pompidou

 

*Communes rattachées au lycée Victor Hugo de Lunel: 

Boisseron, Buzignargues, Campagne, Galargues, Garrigues, Saussines,  Beaulieu, Restinclières, Saint Genies des Mourgues, Saint Hilaire de Beauvoir, Sussargues, Castries, Saint Christol, Saint Series, Saturargues, Verargues, Villetelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *