Pour quelque 400.000 euros et 400 mètres.

question markEn lisant la presse locale, vous découvrez que « La commune a été sollicitée par les enseignants du collège de Castries et l'Association Running Club de Castries pour la création d'une piste de course à pied et d'une piste de saut en longueur autour du stade Emile-Granier ». Cette information est parue le 31 janvier 2014, à la suite de la séance du Conseil Municipal du 23 janvier.

En questionnant des citoyens présents à la séance de ce Conseil Municipal, nous apprenons qu’une information est manquante: l’estimation financière de ce projet : 400 000 Euros ainsi que le point d’ordre du jour ne concernant qu’une demande de subventions.

Complément d’information intéressant.

Vous comprenez donc pourquoi nous militons pour que les citoyens prennent leur place dans la gestion municipale, qu’ils assistent aux Conseils Municipaux et qu’une meilleure information soit diffusée.

Nous aurons l’occasion de revenir sur ces points plus tard.

Maintenant, permettez-nous de tenter de comprendre les tenants et les aboutissants de ce projet. Nous avons mis du temps à réagir car après la période de découverte de ce projet sorti du chapeau, il nous a fallu aller à la pêche aux informations, tant au niveau des demandes que du contenu technique de ce nouveau projet, et des aspects budgétaires.

1/ Les demandes.

La demande des professeurs d’EPS du collège public est connue depuis la création de l’établissement, soit depuis 1972. Tous les parents d’élèves depuis cette date ont entendu parler du besoin d’avoir un aménagement sportif. Tous les élus du Conseil Général connaissent ce besoin. Il est donc important de rappeler que

Le Département a la responsabilité des collèges. Il prend en charge la construction, la reconstruction, l'extension, les grosses réparations, l'équipement ainsi que l'entretien général et technique des établissements et en finance le fonctionnement.

Depuis une année, la nouvelle association de course à pied a également exprimé le besoin de posséder un espace permettant de pratiquer des entraînements sur une piste en remplacement de ceux effectués sur le trottoir de l’école de la Guesse.

Ces demandes sont tout à fait légitimes et compréhensibles.

2/ Le dossier technique.

Nous avons tenté d’obtenir des détails techniques auprès des participants aux deux réunions organisées en décembre et janvier. Hélas, aucun dossier technique détaillé n'a été remis aux participants.

Nous nous sommes donc documentés et renseignés en utilisant des dossiers similaires traités par des municipalités qui se sont lancées dans ce type de réalisation.

Pour commencer, qu’est-ce qu’une piste d’athlétisme ?

image_piste
Sur le site du ministère des sports, nous avons accès eu accès à  un document décrivant en détail le « Règlement des installations et des matériels d’athlétisme». vous pouvez les consulter en cliquant ici. Dans ce document sont décrites en détail les caractéristiques d’une piste d’athlétisme en plein air. Vous pouvez aussi trouver des détails en cliquant ici.

La première conclusion qui en ressort est la surface nécessaire pour ce type d’équipement.

L’étape suivante à été d’aller visiter le site officiel du cadastre disponible à l’adresse suivante. cliquez ici site sur lequel vous pouvez découvrir la parcelle foncière existante concernée pour ce projet.

Document qui nous a permis de réaliser des métrages afin de bien évaluer les contraintes et implications possibles.

cadastres_castries

illustrée sur une photographie d’une  piste réglementaire

piste_metrée

Nous avons donc cherché à appliquer ces dimensions sur le stade Emile-Granier.

Castries_stade_metré
Trois éléments sont problématiques :
La distance de 166 mètres dépasse de loin le terrain existant et demande la suppression et l’adaptation du parking, voire du Club House du club de football.
La largeur demandée de 99 mètres empiète sur les tribunes existantes. La largeur de mur à mur à certains endroits ne permet pas d’avoir ces 99 mètres, enfin le passage nord-sud est de fait supprimé.
Enfin, l’arc de cercle d’une piste d’athlétisme, demanderait une distance de 31 mètres entre les bords nord et sud du terrain de football. Distance improbable à ce jour, sauf à déplacer le terrain existant comme illustré ci-dessous.

Castries_stade déplacé_tracé1

Conclusion de notre recherche technique : n’étant pas des spécialistes de création de stade et encore moins des membres de bureaux d’études spécialisés dans ce domaine, nous pouvons, bien entendu, manquer des aspects. Mais à nos yeux, dans l’état de notre analyse, l’installation de cette piste à cet endroit va demander des investissements et des modifications importants.

ultimate budget3/ Le dossier financier.
Un budget de 400.000 Euros est conséquent.  Mais au travers de nos recherches nous avons découvert que ce type d’investissement dépassait largement ce montant.

Pour revenir à notre ville de référence il est souligné. Le budget retenu dépasse très largement cette somme.

L’enveloppe prévisionnelle de cet équipement est estimée à 725 000 € TTC. Ce projet est intégré à la liste des projets d’investissement supra-communaux dans le cadre du contrat de territoire 2011/2015 et une subvention prévisionnelle a été inscrite pour un montant de plus de 100 000 €

( Il est important de signaler que le terrain était déjà dédié au sport et qu’il existait déjà une piste ancienne avec un revêtement désuet).

Notre conclusion sur le dossier financier montre une sous évaluation pour la réalisation de ce projet. Les travaux de réalisation ainsi que le revêtement nécessaire correspondraient probablement à un investissement plus proche du million d’euros que des 400.000 euros évoqués.

Pour compléter notre analyse financière, il a été précisé lors du Conseil Municipal que des demandes de subventions seraient exprimées en direction du Conseil d’agglo (25 %), sénateur, député, fonds national du sport, etc.

Pourquoi pas ? Mais ne faut-il pas repositionner les responsabilités et les délégations de chaque collectivité locale.

1/ Si ce projet répond d’abord à une demande liée au fonctionnement du collège, le Conseil Général sera le porteur principal de ce projet et de son budget.

2/ Si cet équipement est pensé en terme d’aménagement de territoire, c'est l’agglomération de Montpellier qui sera le porteur principal de ce projet et de son budget.

3/ Si ce projet répond à ces deux critères, en addition des deux principaux financeurs CG34 et Agglomération, l’investissement communal doit être pensé en mode inter-communal entre les villages et les villes avoisinantes.

Conclusion :
imagesLa création d’un complexe sportif pour une ville comme Castries représente un investissement très important tant au niveau budgétaire que foncier.
Sa réalisation nécessite de multiples études afin de répondre correctement aux besoins d’utilisation mais aussi aux contraintes techniques et budgétaires que personne ne peut nier.


Au vu du dossier présenté et des budgets de projets équivalents trouvés à travers la France, l’intégration de la réalisation de cet équipement ne peut que se positionner dans le cadre d'un plan d’équipement pluriannuel et cohérent vis à vis des autres équipements sportifs des environs.


Nous nous étonnons de la subite accélération de ce dossier au vu de l’antériorité de la demande des professeurs.
Nous nous étonnons que les membres du conseil municipal sortant aient pu accepter de donner délégation à Monsieur le Maire pour des demandes de subvention au vu du manque de solidité de ce dossier et de l'importance des sommes qui seraient engagés.


De plus, la précipitation ne permet pas de positionner ce type d’investissement dans un schéma de programmation clair et précis, prenant en compte l’ensemble des besoins et priorités de la commune.

Enfin, donner du temps au temps permet d’oublier les dires de Clémenceau, comme aime à le rappeler le premier magistrat de notre village « On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse » lors d'un Conseil Municipal de Castries.

Comme pour les dossiers précédents, gestion publique de l'eau, la gestion des déchets, l’achat du château, la vente de terrain communaux, etc.. nous essayons avec nos moyens actuels d'étayer nos approches et positions. Nous sommes tout à fait disponibles pour débattre en public de ce nouveau dossier et ainsi faire avancer la démocratie participative que nous revendiquons.

.

1 comment for “Pour quelque 400.000 euros et 400 mètres.

  1. deglise C et J
    16 mars 2014 at 18 h 11 min

    Quand le fric sort des poches du contribuable….
    pourquoi faire un projet aussi absurde ( dimension )?
    N’y aurait il pas beaucoup de fric(officieux) a la clef pour le premier officier de Police judiciaire de la ville?
    Salut a tous et bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *